Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
9 mars 2015 1 09 /03 /mars /2015 22:35

Carte IPX800

Pour gérer l'arrosage, j'ai opté pour une carte IPX800 V3.

Serveur Ethernet autonome qui permet de vérifier, contrôler et piloter vos appareils depuis internet avec votre IPhone, IPad, PC…

L’IPX800 ne nécessite pas l’installation d’une application dédiée. Vous vous connectez directement sur l’IPX800 avec un simple navigateur internet.

L’IPX800 est entièrement personnalisable et configurable pour vos applications de chauffage, éclairage, arrosage, volets roulants, portail automatique, etc…

Mise en service:

J'ai connecté un câble Ethernet RJ45 droit entre la carte IPX800 V3 et ma Box.

J'alimente la carte à l’aide d’un adaptateur secteur produisant une tension de 12V continu. Vous pouvez utiliser le connecteur 2,1mm standard « Pwr 12V » (Pôle positif au centre) ou en connectant directement l’alimentation sur le bornier « DC Input ».

Le voyant orange situé à côté du bornier d’alimentation doit s’allumer.

Observez les voyants situés sur la RJ45. Le voyant réseau vert doit être fixe et le voyant réseau Orange clignote par intermittence indiquant que la carte est maintenant connectée au réseau local.

Détection de l’IPX800 V3:

J'ai:

  • lancé l’utilitaire « Scan Device » reçus avec la carte.

  • cliqué sur « Discover Device » . Scan Device détecte la carte sur le réseau et m'indique son adresse IP.

  • cliqué sur l’adresse IP pour vous connecter directement sur la page d’accueil de la carte.

DOMOTIQUES  sexies
Vous arrivez là: c'est la page d’accueil du site vous permettant de visualiser l'état des différentes entrées/sorties.  Vous cliquez en haut à droite « edit »pour piloter vos relais.

Vous arrivez là: c'est la page d’accueil du site vous permettant de visualiser l'état des différentes entrées/sorties. Vous cliquez en haut à droite « edit »pour piloter vos relais.

DOMOTIQUES  sexies

Enter Channel : 1-32 : choix du relais à configurer

Output Name : nom que vous voulez attribuer au relais (bien le renseigner, car dans quelques années, vous serez bien content de vous rappeler de quoi il s'agit)

Ta (Delay On) : temporisation avant l’enclenchement du relais

Tb (Delay Off) : durée du maintien avant l’arrêt du relais. J'ai mis 12000 qui correspond à 20minutes .

Puis cliquez sur « SAVE » et« CLOSE »

cliquez sur « TIMER »

vous arrivez sur cette page

DOMOTIQUES  sexies

J'ai entré 1 en haut puis cliqué sur select

J'ai entré « monday » pour lundi, l'heure de but d'enclenchement, comme j'ai mis 12000 pour la durée du maintien avant l’arrêt du relais (voir plus haut), en I/O, j'ai sélectionné le nom du relais que je désire actionner puis « on » pour ouvrir ce relais.

Ne pas oublier de cliquer sur « SAVE »

voilà pour le premier « channel »

entrez 2 pour le deuxième, 3 ...etc

256 possibilités...

Le serveur Web intégré à l'IPX800 est déjà complet, et s'adapte même automatiquement au type d'appareil qui s'y connecte, par exemple avec mon Smartphone...

DOMOTIQUES  sexies

Voilà pour le moment, sur cette carte, j’envisage de récupérer le niveau d’eau de mon puits (pour actionner automatiquement une vanne trois voies, si niveau d’eau critique bas atteint), d’installer un compteur d’eau à impulsion sur mon arrivée principale , de piloter l'éclairage de l'abri de jardin et du potager, et tous les spots d’ambiance que je vais mettre dans les massifs et végétaux, de surveiller tout ça par des caméras, des détecteurs de présence… etc. Comme vous pouvez le voir, le besoin est là et mon imagination est débordante …

Il ne reste plus qu'à le coupler avec ma Zibase....

Pour ce faire, il faut créer des scénarios...

Sur l'interface d'administration de la Zibase, en mode expert :

  • onglet scénario

  • Ajouter un scénario

  • Nommez-le; Ici je choisi « ipx800 »

  • Choisissez un logo (à coté du nom)

  • Stimuli: sans

  • Action: rediriger une famille sur HTTP

  • Famille redirigé vers l'Url : mettre K (dans notre exemple)

  • Url : http://192.168.1.11/preset.htm?led#=*

    La Zibase se chargera de remplacer automatiquement le « # » par le numéro de relais, et le « * » par la commande On ou Off (1 ou 0).

DOMOTIQUES  sexies

Voilà, avec ce seul scénario, il va être possible de contrôler les 8 relais de l’IPX800, qui auront les adresses de K1 à K8 !

Il ne reste plus qu’à créer les actionneurs correspondant, par exemple pour le premier:

  • Toujours en mode expert.

  • Périphériques domotique.

  • Actionneurs

  • renter le nom (ici arrosage pelouse avant)

  • Type « default »

  • identifiant radio : K1

  • enregistrer

DOMOTIQUES  sexies

faite de même pour les autres relais...

On peut maintenant piloter les 8 relais depuis le smartphone, tablette, les utiliser dans des scénarios, etc...

Le résultat sur la tablette

DOMOTIQUES  sexies

Bon, maintenant il nous reste un dernier détail à régler: si on décide de contrôler l’IPX800 directement depuis son interface, ou encore depuis notre smartphone sans passer par Zodianet, etc… comment faire en sorte que la Zibase en soit informée ? Car par défaut, l’état des relais ne sera pas mis à jour automatiquement sur la Zibase.

Nous allons utiliser pour cela le fichier xml des status de l’IPX800 disponible via l’adresse http://adresse_ip_IPX800/status.xml, qui liste l’état de toutes les entrées / sorties de la carte (et bien plus):

DOMOTIQUES  sexies

Les lignes « ledx » représentent l’état des 8 relais (attention, le numéro est décalé: led0 = relais 1, etc…), les lignes « btnx » les 8 entrées digitales, « anx » les entrées analogiques, et les « countx » les compteurs d’impulsion.

Une nouvelle fonction sur la Zibase permet de lire une valeur donnée dans un fichier délimité, comme ici notre fichier xml. Tout cela va nous permettre de mettre en place un système de « polling » (d’interrogation) pour mettre à jour l’état des relais sur la Zibase.

Tout d’abord, on crée un nouveau scénario en mode expert, qui va se répéter à intervalle régulier. Ici, j’indique toutes les 300s (5min), ce qui est suffisant pour mon besoin:

Ensuite, on va affecter une balise à une variable, afin d’indiquer le délimiteur de la valeur à récupérer. Par exemple, si on veut récupérer l’état du premier relais, on indique led0:

Ensuite, on va affecter une balise à une variable, afin d’indiquer le délimiteur de la valeur à récupérer. Par exemple, si on veut récupérer l’état du premier relais, on indique led0:

Après, on utilise la nouvelle fonction « Commander par HTTP », mais en cochant « Lire en retour une valeur balisée par », et en indiquant la variable utilisée précédemment, soit V48:

Après, on utilise la nouvelle fonction « Commander par HTTP », mais en cochant « Lire en retour une valeur balisée par », et en indiquant la variable utilisée précédemment, soit V48:

DOMOTIQUES  sexies

L’URL indiquée est bien sûr celle du fichier XML: http://adresse_ip_IPX800/status.xml

Grâce à cela, la Zibase va lire le fichier status.xml, chercher la valeur de led0, et la stocker dans la variable V48.

Pour notre « polling », nous allons ensuite utiliser la commande « Activer le périphérique », sélectionner l'actionneur correspondant au relais 1, et cocher « On Off suivant une variable », en indiquant bien sûr la variable utilisée jusqu’ici, V48:

DOMOTIQUES  sexies

Donc, pour résumer: si pour x raisons vous activez un relais via un autre moyen que la Zibase, par exemple directement via l’interface de l’IPX800, la Zibase va aller vérifier l’état des relais via le fichier status.xml, et mettre à jour ses devices (actionneurs). L’état des relais sur la Zibase reflétera donc toujours la réalité, à 5min près (on peut réduire le délai, à tester pour ne pas surcharger la Zibase toutefois). Seul inconvénient: il faudra ici créer un scénario par relais à interroger.

Cette possibilité d’aller lire une valeur dans un fichier est à retenir précieusement: elle pourra en effet permettre d’aller lire l’état des entrées digitales (On / Off), la valeur de sondes de températures connectées aux entrées analogiques (en effectuant le calcul adéquat sur la variable récupérée), ou encore lire la valeur des compteurs d’impulsions (pour lire la consommation d’eau, ou d’électricité par exemple). Il sera très facile par exemple de lire la consommation électrique et de se la faire lire un moyen comme par le Karotz le soir :p

Comme on peut le voir, l’utilisation de la carte IPX800 avec la Zibase est un vrai bonheur :D

Repost 0
Published by stef & bene
commenter cet article
24 février 2015 2 24 /02 /février /2015 10:05

Pour ce sortir un peu de toute cette programmation, nous allons voir quelques aménagements de la maison...

Après une semaine de vacances, beaucoup de chose ont changé dans notre home... je n'ai pas eu le temps de m'occuper trop du blog, alors un petit article, où tout est jeté pêle-mêle, sans trop de photo, j'en suis désolé.

Tout d'abord, l’accès à la porte d'entrée...

Pour y accéder sans se salir les pieds, nous constituons une allée en lames de terrasse sur lambourdes avec une petite pente afin de ne pas avoir de marche...

Comme vu précédemment, les lambourdes servent de support de fixation au platelage (lames de terrasse).

Après avoir vérifier la hauteur entre le niveau fini de la future terrasse et le sol naturel.

Nous avons :

  • fabriqué quelques plots béton, aux dimensions voulu...

Aménagement  bis
Aménagement  bis
  • respecté l'écartement, en fonction de la portée .

  • vérifier le niveau, avec une légère pente vers l'extérieur.

Aménagement  bis
Aménagement  bis
  • Fixer les lames de terrasse.

  • Poser les bandeaux de finition.

  • Confectionner des trappes de visite pour les regards d'eau pluviale, mais aussi pour les chambres de tirage

Aménagement  bis

Après...

 

Aménagement  bis

Ensuite, l’aménagement de la cuisine...

Installation de la crédence.

  • Face plaque de cuisson

Aménagement  bis
  • Face évier

Aménagement  bis
  • Face Café & Thé

Aménagement  bis

Une fois terminé...

Aménagement  bis

Les prochains articles, vous l'avez deviné, seront consacrés à la domotique...

Repost 0
Published by stef & bene
commenter cet article
12 février 2015 4 12 /02 /février /2015 16:12

A cause de (ou grâce à...) ma convalescence (une belle déchirure musculaire), j'ai plus de temps à consacrer au blog.... LoL

Nous allons voir maintenant, une merveille (à mon sens ) de technologie, qui permet une réelle économie d'énergie, tout en gardant une grande souplesse d'utilisation et un grand confort. 


Robinet thermostatique, Live Connect de chez Danfoss, dont voici une photo...
DOMOTIQUES  quinquies
  • En mode expert, sur la zibase

  • Périphériques

  • Actionneurs

  • Type « ZWAVE »

  • Avant de réaliser l'association en mettant la vanne à proximité de ZIBASE (1-3m) comme n'importe quel actionneur, il faut mettre les piles en place dans le robinet thermostatique et appuyer sur le bouton central marqué par un point en relief. Les boutons "flèches haut/bas" de chaque coté ne sont pas utiles.

  • Avant de réaliser l'association, il est nécessaire de sortir du mode symbolisé par un "M" (à gauche) et de rentrer dans le mode où une température s'affiche (à droite). Appuyer sur le bouton central 3s pour passer d'un mode à l'autre. Le servomoteur intégré doit se faire entendre lors du changement.

  • Faites d'abord la procédure DISSOC, puis la procédure ASSOC. Pour ces opérations, le LCD doit être éteint et vous devez appuyer 1 fois promptement sur le bouton central (le LCD s'allume à cette occasion).

  • Sur ce robinet, il y a un bouton pour « exciter » , c'est le point en relief.

    Mais avant, je dois appuyer sur « assoc », et attendre que les leds de la Zibase s'illuminent, avant d’exciter le thermostat.

    Attention , vous n'avez que 5 secondes pour capter et mémoriser le code (la face avant clignote) .

  • Quand un symbole représentant une antenne apparaît dans le LCD, la vanne est maintenant associée/incluse dans votre réseau ZWAVE! Il faut la programmer et la lier au système Zodianet. ZIBASE a déjà commencé à la programmer en attente de son réveil. Réveillez là en appuyant sur le bouton central alors que son LCD est éteint. Sauvegarder.

DOMOTIQUES  quinquies

Maintenant la vanne doit être liée au thermostat Zodianet.

A ce stade, il est important de comprendre que la vanne n'est pas une chaudière ou un radiateur, elle n'est pas programmée par un état ON/OFF. La vanne reçoit une consigne de température et elle a la liberté d'ajuster comme elle le souhaite son électrovanne en fonction des paramètres ambiants et de la consigne de température que vous lui soumettez. Elle peut le faire grâce à un algorithme sophistiqué, c'est une tête thermostatique et une vanne intelligente qui a pouvoir de décision sur les ordres à donner à son servomoteur !

Le thermostat Zodianet n'a pas ici de fonction de régulation de température (il n'est pas nécessaire d'avoir un thermomètre). Le thermostat Zodianet est utilisé sur sa fonction "programmateur": Votre consigne de température JOUR ou NUIT va lui être envoyée dynamiquement en fonction de l'heure et des calendriers que vous avez définis dans le thermostat Zodianet. Le mode Arrêt ou Hors-Gel se traduira par une consigne de 7°C.

NB: Un même thermostat peut piloter votre chaudière et vos vannes. Une variable fournie l'état ON/OFF à votre actionneur de chaudière (variable sortie ON/OFF), tandis qu'une autre variable fournit la consigne de température aux vannes (variable interne (Delta)).

​Le thermostat peut être mis en place à partir d'un scénario du menu EXPERT ou par le pack accessible dans le menu BASIC.

Cette nouvelle fonction va nous permettre de piloter le chauffage en choisissant directement les Températures de Jour et de Nuit (Confort/Eco) et en définissant les plages horaires de fonctionnement.

Ce Thermostat va pouvoir ainsi activer un périphérique On/Off suivant une Variable…

Ce Thermostat est virtuel, il ne dépend pas directement de modules ou de sondes mais de Variables qui stockent les Températures de consigne, les Calendriers, … mais aussi de celle qui permettent d’afficher des données comme la Température de votre sonde.

Il faut savoir que seul les variables de V15 à V19 sont mémorisées durablement et il est donc inutile de les initialiser à la mise sous tension de la Zibase, mais dans ce cas il est devient donc impératif de le faire depuis votre Smartphone pour que le Thermostat est un comportement cohérent. Il sera préférable de choisir des Variables non mémorisées de V0 à V14 pour les variables d’entrée, de sortie et interne (delta).

Tout d’abord nous allons créer une Variable qui va permettre de récupérer la Température de notre Sonde, elle sera enregistré en V2 dans les scénarios (chambre d'Auréliane). Il suffit d’ajouter une action « Affecter une valeur numérique à une variable » V2 = IO

Nous voilà prêt pour mettre en place et configurer notre Thermostat.

Toujours par le menu EXPERT...

Ajouter un scénario Action/Fonctions spéciales « Mettre en place un thermostat ».

Définir le Mode Thermostat ou Climatisation et lui donner le nom que vous voulez afficher sur votre Smartphone.

Les Variables seront à déclarer comme suit :

  • Variable d’entrée « Th » correspond à la température de votre sonde, dans notre cas elle est enregistré en V2.

  • Variable de consigne « Jour » sera la T° de Confort ou Jour que nous stockeront en V15, mémoire sauvegardée.

  • Variable de consigne « Nuit » sera la T° Eco ou Nuit, elle sera stockée en V16, mémoire sauvegardée.

  • Variable Interne « delta » en V55 correspond à la différence entre la T° de consigne et celle d’entrée.

  • Le Mode particulier permet de mettre dans une variable, ici V54 en mémoire, des valeurs particulières à une action On/Off suivant variable.

  • Variable de sortie On/Off renseignée en V21 pour l’activation du module chauffage, Actionneur « rien » dans notre exemple.

Il faudra activer l’événement temporel dans votre scénario et déterminer le Timer en secondes.

  • La copie d'écran ci-dessous donne un exemple de scénario avec une déclaration de thermostat et le pilotage d'une vanne Living Connect. Notez bien que ce scénario doit se réveiller périodiquement (ici 5 mn).

DOMOTIQUES  quinquies
  • C'est la variable V2 qui fournit la consigne de température à la vanne par l'action immédiatement suivante "PILOTER UNE VANNE DANFOSS Living Connect" ou "ENVOYER LA CONSIGNE DE TEMPÉRATURE" (commandes équivalentes, la 2ième correspond au nouveau configurateur). Attention, Il est indispensable de mettre l'hystérésis à une valeur faible, sans quoi cette variable ne contiendra pas la consigne souhaitée.

  • Plusieurs vannes peuvent être commandées par autant d'actions identiques mises l'une après l'autre avec cette même variable V2.

  • On fait ici l'hypothèse qu'aucune chaudière n'est pilotée. La variable d'entrée n'est donc pas connectée à un thermomètre. Il est donc possible de mettre cette même variable V2 de sorte que la consigne de température courante sera affichée en gros sur le thermostat Smartphone. C'est cette même consigne qui sera également affichée sur le LCD de la vanne. Il est à noter que le LCD affiche la consigne de température par pas de 0,5°C. Par contre la consignée réellement intégrée l'est pas à pas de 0.1°C comme il est vu plus bas.

Nous pouvons maintenant afficher notre Thermostat sur le Smartphone et gérer le chauffage avec une grande facilité.

Les températures Confort et Eco peuvent être modifier directement sur votre Thermostat et seront enregistrées automatiquement dans les variables définies en V15 et V16.

Il ne vous reste plus qu’à configurer votre calendrier et de choisir les modes de fonctionnement ou de dérogation…

Thermostat sur le Smartphone

DOMOTIQUES  quinquies
  • Positionner rapidement les consignes de température JOUR/NUIT pour faire un essai. Après synchronisation, la température courante doit s'afficher en gros à gauche.

  • Maintenant réveillez la vanne. Après 2 secondes, la température de consigne de votre smartphone doit apparaître sur la vanne.

DOMOTIQUES  quinquies

C'est fini! Votre vanne est configurée et pilotable à distance !

N'oubliez pas que la vanne se réveille périodiquement et votre programmation peut être prise en compte 1/4H l'heure après.

Il ne vous reste plus qu’à configurer votre calendrier et de choisir les modes de fonctionnement ou de dérogation…

En cliquant sur votre smartphone, sur CALENDRIER, vous obtenez ceci:

.

.

  • Cliquer de nouveau sur une des fenêtre du bas...

.

.

  • renseigner le titre et la ou les plages horaire souhaitées...

DOMOTIQUES  quinquies

Vous n'avez plus qu'à choisir une des trois fenêtres du bas et la glisser dans le jour de la semaine souhaité.

A terme, tous les radiateurs seront pilotés par ces robinets thermostatiques.

Je vous prépare un article sur diverses aménagements effectués ces derniers temps...

Repost 0
Published by stef & bene - dans Domotique
commenter cet article
2 février 2015 1 02 /02 /février /2015 22:49

Installation de la Zibase

  1. Brancher la Zibase sur le routeur via un câble Ethernet
  2. Connecter le bloc secteur entre ZiBASE et une prise secteur 220V.
  3. Allumer la Zibase, attendre la détection

  • Toutes les LEDs supérieures (marquées 1 à 5) doivent s’allumer puis s’éteindre progressivement.

  • Si la LED N°5 (jaune) reste allumée plus de 20 secondes, vérifier la connexion Ethernet et vérifier que le serveur DHCP de votre box est validé. Dans le cas contraire, valider DHCP dans votre BOX car ZiBASE est en attente d’une adresse IP délivrée par votre BOX.

  • Attendre quelques dizaines de secondes (voir minute si première fois avec mise à jour de votre Zibase). La LED CONNEXION doit s’allumer. Cette LED indique que la connexion à la plate-forme Internet zodianet.net est établie. Normalement cette LED reste toujours allumée. Si elle ne s’allume pas, vérifier que votre connexion Internet est valide.

  • Connecter le pc portable sur le routeur 3g/4g

  • Entrer l’adresse du portail Zodianet http://zodianet.net dans le navigateur

  • Créer un nouvel utilisateur

  • Appuyer sur OK+ bouton en haut à l’arrière de la Zibase pour synchroniser (voir notice du système zodianet)

Quelques secondes après, le nom de votre équipement est lisible dans sa case grisée. Il ne vous suffit plus que de choisir un nom d’utilisateur et un mot de passe. Puis d’enregistrer votre adresse émail. Cette adresse sera utile ultérieurement si vous oubliez vos identifiants…

Une fois ces opérations réalisés, vous pouvez lancer le configurateur sur le portail zodianet.net.

  • L’authentification automatique demande à ce que votre PC et votre équipement ZiBASE soient branchés sur la même BOX ADSL.

  • Si l’équipement était déjà enregistré sous un ancien compte, cet ancien compte prend comme identifiants le nouveau nom d’utilisateur et le nouveau mot de passe. Les crédits SMS-Photos sont donc préservés. Par confidentialité, les photos de l’ancien compte sont cependant effacés.

Je ne vais parler que du mode configurateur expert..

Donc dans le mode Configurateur EXPERT :

DOMOTIQUES (quater)
  • Périphériques domotique (je vais commencer par enregistrer la sonde de température Orégon...du salon)

DOMOTIQUES (quater)
  • Détecteurs (Un détecteur est représenté par un code VSxxxxx ou XSxxxxx suivant que le périphérique suit respectivement le protocole Visonic* ou X10, nous ici OS pour Orégon Scientific)

    Le niveau de réception radio d’un code est représenté dans la fenêtre dynamique sur une échelle de (0/5) à (5/5).

DOMOTIQUES (quater)
  • L’installation d’un détecteur est toujours délicate car l’identifiant du détecteur doit être capté par ZiBASE. Pour cette raison, celle-ci est détaillée ci-dessous.

  • Sonde de température , Orégon Scientific THGR810

    C'est un émetteur radio qui émet un code spécifique lorsque la condition d’alerte arrive. ZIBASE doit capter ce code pour le mémoriser.

    Pour cela, j'« excite » le capteur pour le forcer à émettre son code. Pour cela, la plupart des capteurs a un bouton « test » que vous devez appuyer. Pour ma sonde...

DOMOTIQUES (quater)
  • Une fois que le code est capté, l’installateur vous propose de le vérifier. Faites-le car il est possible qu’un autre code provenant d’un autre capteur (y compris de votre voisinage) soit « passé » devant .

    Remarque importante : un actionneur ou une sonde est accessible sur Tablette ou Smartphone si la case à cocher PC PAD est activée.

  • Ne pas oublier de faire « enregistrer » si des modifications ont été faites !

Voilà pour la sonde de température.

Prise commandée, DI-O de chez Chacon

Maintenant nous allons essayé d'installer une prise commandée, DI-O de chez Chacon. (Ceci afin de pouvoir démarrer le poêle à granulés , en attendant de me pencher plus sérieusement sur l'électronique de ce poêle ;-)

DOMOTIQUES (quater)

Ces prises sont vendues avec une télécommande. Lorsque vous branchez la prise pour la première fois, la LED rouge clignote, cela veut dire qu'elle attend un ordre pour se coupler à un émetteur. Il faut appuyer sur un bouton de la télécommande, et la LED s'arrête de clignoter pour indiquer que la prise est couplée.

Mais voilà, si vous couplez les prises à la télécommande, elles ne seront pas utilisables avec la Zibase. Vous devez donc enregistrer les prises sur la Zibase puis créer un périphérique télécommande Zibase. Avec la Zibase, vous pourrez ensuite écrire des scénarios qui utilisent la télécommande et les prises.

  • Toujours en mode expert.

  • Périphériques domotique.

  • Actionneurs

  • Type « default »

DOMOTIQUES (quater)
  • Sur ce type de prise, il n'y a pas de bouton pour « exciter », il faut le débrancher pendant au moins 5 secondes puis le rebrancher.

    Attention , vous n'avez que 3 secondes pour capter et mémoriser le code (la led rouge clignote) ; Après plusieurs tentative, je me suis aperçus qu'il fallait que Zibase soit assez près de la commande de prise, et qu'il fallait appuyer sur « on » et non pas assoc... puis sauvegarder...

Voilà pour la prise commandée (appelé ici Poêle)

Mais nous ne pouvons plus utiliser la télécommande pour actionne ce Wall Plug

Donc nous allons rentrer la télécommande fournie avec ces prises, dans la Zibase.

Plus facile ce n'est pas possible. Sans inclure la télécommande, en appuyant sur celle ci, on vois déjà les codes des boutons passer dans le suivi d'activité.

Je passe par le mode expert.

  • onglet périphériques

  • Ajouter le nom

  • Catégorie: télécommande

  • Type: général

  • Logo: télécommande

  • les IDs radio .

Par défaut vous avez la possibilité d'avoir 4 boutons.

Donc on clic sur le 1er « Capture d'identifiant ». Et sur le bouton « on » de la télécommande pour envoyer le code Zibase.

On recommence pour le 2ème « Capture d'identifiant » et bouton « off » télécommande

  • Enregistrer le périphérique

​Puis il faut créer un scénario pour pouvoir utiliser cette télécommande.

  • onglet scénario

  • Ajouter un scénario

  • Nommez-le; Ici je choisi « poêle à granules on »

  • Choisissez un logo (à coté du nom)

  • Stimuli: Périphérique (la télécommande bouton 1 pour on)

  • Action: activer le périphérique et choisissez l'actionneur correspondant. Ici le Wall Plug Poêle à granules.

  • Sélectionner ON

Faire la même chose mais pour off

Faire la même chose mais pour off

DOMOTIQUES (quater)

Voilà on peux maintenant allumer ou éteindre notre prise avec la télécommande aussi.

Mais les prises Chacon n'ont pas de retour d'état. Il est difficile de voir si la prise a bien été enclenchée lorsque l'on n'est pas dans la maison. Pour cela, nous avons décidé d'ajouter une sonde de température.(Voir plus haut) En attendant la caméra IP.

Cette sonde permet de faire des scénarios plus intelligents permettant de constater la mise en route du chauffage, sur mon smartphone.

Scénario Push 3G Température séjour + 18°

Le scénario permet l'envoi de mails ou-et des Push 3G en cas de dépassement d'un seuil de température. Les messages Push 3G sont envoyés via le site pushingbox.com (Nous verrons prochainement dans « DOMOTIQUES Socties » la configuration pour recevoir des Push 3g parlant sur son smartphone...)

  • onglet scénario

  • Ajouter un scénario

  • Nommez-le; Ici je choisi « gestion seuil»

  • Choisissez un logo (à coté du nom)

  • Stimuli : Périphérique (Température salle)

  • Action: lancer un scénario Selon une condition calculée

DOMOTIQUES (quater)
  • onglet scénario

  • Ajouter un scénario

  • Nommez-le; Ici je choisi « push salle +18°C»

  • Stimuli : pas de stimuli

  • Action: Commander par HTTP (entrer ici l'adresse HTTP de votre API.PUSHINGBOX correspondant)

  • Action: programmer le scénario: push stop

DOMOTIQUES (quater)
  • onglet scénario

  • Ajouter un scénario

  • Nommez-le; Ici je choisi « Temp salle -18°C»

  • Stimuli : pas de stimuli

  • Action: programmer le scénario: push salle + 18°C

  • allouer 1 tichets

DOMOTIQUES (quater)
  • onglet scénario

  • Ajouter un scénario

  • Nommez-le; Ici je choisi « push stop»

  • Stimuli : pas de stimuli

  • Action: programmer le scénario: push salle + 18°C

  • allouer 0 tichets

DOMOTIQUES (quater)

Le paramétrage des scénarios et des périphériques n'est pas fini. C'est un début de programmation. Ça donne ici l'idée de ce qu'on peut faire avec ce matériel. L'avantage de la Zibase, c'est que vous avez une application Android et iOS en standard, pas besoin de programmation particulière.

Repost 0
Published by stef & bene
commenter cet article
22 janvier 2015 4 22 /01 /janvier /2015 23:32

En attendant d'avoir internet, j'ai installé la Zibase sur routeur wifi avec clef 3g/4g

(Merci à planète domotique)

Installation et configuration du routeur wifi avec clef 3G/4G


J'utilise un routeur TP-Link MR3020, qui dispose d’un port Ethernet, d’une connectivité Wi-Fi et d’un port USB pouvant accueillir une clé 3G ou 4G (en effet, si aujourd’hui c’est une clé 3G qui est concernée, rien n’empêchera demain d’utiliser la 4G avec la clé, ce routeur est compatible !). La Clé 3G que j'utilise est la MA180, de TP-Link également.

DOMOTIQUES ter

Listons les besoins :

La box domotique est directement reliée au port Ethernet du routeur et utilise la connexion 3G proposée par ce dernier.

N.B. : dans ce mode de fonctionnement, le réseau Wi-Fi permet de se connecter sur le routeur, et non l’inverse (le routeur ne peut se connecter à Internet qu’en utilisant le réseau 3G)


1. Atteindre l’interface du routeur

Pour s'assurer de pouvoir régler le routeur selon nos besoin, il faut d’abord pouvoir le joindre.

Dans un premier temps, je me contente juste de brancher l’alimentation du routeur. Le câble Ethernet et la clé 3G seront branchés après.

Attention, cependant : il vaut mieux que le routeur soit débranché lorsqu'on branche la clé 3G dessus. Je vous conseille d’essayer d’abord la connexion Wi-fi, puis d’éteindre le routeur en le débranchant, et là de brancher la clé 3G.

Le plus simple, c’est de directement se connecter en Wi-Fi sur le modem. J'utilise un PC portable afin choisir le point d’accès Wi-Fi et d’avoir un navigateur web.

Il est également possible de brancher un ordinateur directement sur le routeur pour le paramétrer en direct, mais pour cette méthode il y a une subtilité : nous n’aurons accès à l’interface que si le routeur est réglé en connexion « 3G uniquement ». Et puis le réglage par Wi-Fi vous permet de directement relier l’appareil

  1. Activez le Wi-Fi si ce n’est fait, listez les différents réseaux accessibles, et sélectionnez TP-LINK_POCKET_3020_xxxxxx (3020 vous indique que c’est bien le routeur MR3020 et xxxxxx est un identifiant à 6 chiffres).

DOMOTIQUES ter

2. Un mot de passe vous est demandé : recopiez le code KEY à 8 chiffres inscrit sur le côté du routeur. Attendez quelque minutes que l’appareil vous indique qu’il est bien connecté au Wi-Fi.

3. Ouvrez un navigateur et tapez l’adresse IP 192.168.0.254 (adresse par défaut du routeur).

4. Des identifiants vous sont demandés : par défaut, admin et admin pour le login et le mot de passe.

Et voilà ! Vous avez désormais accès à l’interface de gestion de votre routeur. Vous avec directement accès à ses informations principales : sa connexion en Wi-Fi (dans Wireless), en 3G (3G/4G)…

N.B. : dans le cas où vous vous connectez directement au routeur sur un réseau filaire, il est possible que l’IP par défaut soit déjà prise sur le réseau local et qu’elle ne soit pas l’adresse par défaut.
Si vous utilisez un ordinateur branché directement en Ethernet sur le routeur, l’adresse 192.168.0.254 fonctionnera, à condition que les réglages réseau de base de votre PC n’aient pas été modifiés (ce qui est parfois le cas si vous avez plusieurs réseaux domestiques).

2. Régler le mode de connexion sur le routeur

En préambule, nous pouvons régler l’horloge interne dans System Tools > Time Settings : choisir le bon fuseau horaire et indiquer le passage à l’heure d’été. Ça sera particulièrement utile si nous voulons utiliser l’outil de diagnostic par la suite (et donc savoir quand le routeur a basculé du mode Wi-Fi au mode 3G par exemple !).

Il est également très recommandé d’aller dans la section Network > Wireless et d’indiquer votre pays. Cela permet de mettre en place les réglages correspondant à votre pays (au cas où le routeur sert de point d’accès Wi-Fi), ce qui est important car les pays peuvent avoir des réglementations différentes en matière de Wi-Fi

DOMOTIQUES ter

Tout ce que nous pourrons avoir besoin de modifier est dans la section « Network ».

Réglage de l’ordre de l’accès Internet / le comportement du routeur

La première rubrique de cette section, « Internet Access » permet très simplement de choisir la ou les connexions à utiliser pour accéder à Internet :

DOMOTIQUES ter

3G/4G Only : seule la connection 3G ou 4G sera utilisée (pas de connexion en Wi-Fi). C’est uniquement dans ce mode de fonctionnement que nous pouvons nous connecter sur le port Ethernet en réseau local (LAN) C'est le mode que j'ai choisi, pour l'instant, en attendant internet par satellite.

Sur tous les autres modes, le routeur sert de point d’accès Wi-Fi (donc c’est pour donner un point d’accès à un appareil qui se connecte Wi-Fi). Le port Ethernet est à relier à un appareil qui partage lui-même la connexion Internet (une box ADSL par exemple), donc dans ces 3 autres modes, nous ne pouvons pas relier la Zibase ou un PC en filaire, ça ne fonctionnera pas. Dans ce cas, nous pouvons régler les modes suivants :

  • 3G/4G Preferred : le routeur utilisera la connexion 3G quand elle est disponible, et la connexion WAN (celle de la box ADSL…) dans les autres cas.

  • WAN Preferred : le routeur utilisera la connexion WAN (de la box ADSL) quand elle est disponible, et utilisera le 3G en cas de défaut.

  • WAN Only : la seule connexion utilisée par le routeur est la connexion WAN, la 3G n’est pas du tout utilisée. Ça n’est utile que si vous voulez vous servir du routeur comme relais Wi-Fi, ou créer un point d’accès Wi-Fi à partir d’une connexion Internet filaire. Dans la plupart des cas, en France, cela fera double emploi avec la box dont vous disposez déjà.


La carte SIM donne en général une identification qui permet au routeur de reconnaître directement le pays et le fournisseur d’accès.

Il faut que la Zibase s’identifie auprès du routeur (plus techniquement, il faut que le routeur alloue une adresse IP à la Zibase). Pour cela, il vous suffit de redémarrer la Zibase. Les LED en façade défilent, la LED 5 reste allumée un peu plus longtemps pendant cette phase d’association. Si cette LED reste allumée c’est qu’il y a probablement un problème de configuration : vérifiez que dans la rubrique « DHCP », le DHCP est bien activé (enabled), et vérifiez également que vous êtes en mode 3G Only.

Prochain article, l'installation détaillée de la zibase...

Repost 0
Published by stef & bene - dans Domotique
commenter cet article
14 janvier 2015 3 14 /01 /janvier /2015 23:30

Je viens de recevoir la ZIBASE, tant attendu. La première nécessité est de raccorder le poêle à granulés, une sonde de température et mes volets roulants électriques situés plein sud...


Raccorder le poêle à granulé pour pouvoir le démarrer à distance en fonction de la sonde de température dans le salon…

Jusqu’à présent, les volets roulants n’avaient que des commandes individuelles. Depuis, après l’ajout de 3 modules CH54751 de chez Chacon, je les commande à distance, automatise leur ouverture/fermeture à des heures précises de la journée, et je peux à tout moment les commander globalement depuis ma tablette ou mon Smartphone.

Dans un prochain article, nous verrons toute la programmation en détail, mais tout d'abord, je voudrais revenir sur un principe de base, si vous vous lancez dans la domotique, DOCUMENTER.


Documenter ce que vous faites ! On ne le fait jamais, pas envie, pas le temps, on pense s’en souvenir, mais quand il faut modifier quelque chose 2 ans plus tard, et savoir si une variable est libre ou non, attention les dégâts et les comportements imprévisibles si on se mélange, et pas de plate-forme de debug pour vraiment suivre le code et s’en sortir…

Voici par exemple le document d’analyse que j’ai écrit avant même de recevoir ma Zibase :


Il faut bien sûr faire vivre le document au fur et à mesure de la mise en place de l’installation. ( ça déjà changé trois fois.... depuis sa création)

1. Définition des besoins

1.1 Monitoring

  1. Remonter les informations des sondes (température, vent, UV, pluie, piscine…)

  2. Remonter les informations sur la consommation électrique

  3. Remonter les informations sur la température du congélateur

  4. Remonter les informations sur la piscine

1.2 Actions

  1. Allumer et éteindre des lumières

  2. Monter et descendre les volets

  3. Ouvrir et fermer le portail

  4. Commuter des appareils, modules (chauffage)

  5. Mise sous alarme, surveillance,…

  1. Gérer les fonctionnalités de simulation de présence

  2. Lancer une commande via la localisation GPS (ouverture portail) : geoLoc

  3. Lancer une commande via reconnaissance vocale Karotz : appli Karotz Zibase

  4. Lancer une commande via reconnaissance vocal smarthone : domoVoice

1.3 Alertes

  1. Alertes des capteurs de présence et d’effraction

  2. Alerte de température du congélateur

  3. Alerte de température de piscine

  4. Alerte de vent

  5. Alerte de coupure de courant

  1. Alerte incendie

  2. Alerte inondation

2. Modules et capteurs actuels

2.1 Les actionneurs type lampes

a. Éclairage Allée arrière AM12W Code : - -

b. Éclairage Allée entrée AM12W Code : - -

c. Salon CH54524 Code : - -

d. Salle à manger CH54524 Code : - -

e. Eclairage Terrasse AM12W Code : - -

f. Chambre Gwen LW11 Code : - -

g. Chambre Sylvain LW11 Code : - -

h. Chambre Auréliane LW11 Code : - -

i. ambiance salon CH54524 Code : - -

j. Spot Piscine AM12W Code : - -

2.2 Les actionneurs type appareils

a. Alimentation Poêle CH54795 Code : G1

b. Sirène PH7208 Code : - -

c. Volets roulants salon CH54751 Code : A16

d. Volets roulants SàM CH54751 Code : A14

e. Volets roulants ch gwen ZMNHCA2 Code : - -

f. Volets roulants ch aure ZMNHCA2 Code : - -

g. Volets roulants cuisine1 CH54751 Code : A15

h. Volets roulants cuisine2 ZMNHCA2 Code : - -

i. Volets roulants ch sylvain ZMNHCA2 Code : - -

j. Volets roulants ch parent ZMNHCA2 Code : - -

k. Volets roulants garage ZMNHCA2 Code : - -

l. Volets roulants wagon-lit ZMNHCA2 Code : - -

m. Portail UM7206 Code : - -

n. Robinet thermostatique Auréliane 014G0013 Code : OS439159310

o. Robinet thermostatique Gwénaelle 014G0013 Code :

p . Robinet thermostatique Sylvain 014G0013 Code :

q . Robinet thermostatique SE Parents 014G0013 Code :

p . Robinet thermostatique Salle salon 014G0013 Code :

2.3 Les sondes

a. Temp salle-salon THGR810 ID : OS4196989697

b. Temp ch auréliane ZMNHCA2 ID :- -

c. Temp ch Sylvain ZMNHCA2 ID :- -

d. Temp ch Gwenaêlle ZMNHCA2 ID :- -

e. Temp Intérieur THR128 ID : - -

f. Temp Extérieur THGR810 ID : - -

g. Temp Congélateur THR128 ID : - -

h. Ensoleillement UV UVN800 ID : - -

i. Pluviomètre PCR800 ID : - -

j. Conso Electricité CM119 ID : - -

k. Temp piscine THWR288N ID : - -

l. Vent WGR800 ID : - -

2.4 Les détecteurs

a. Porte Entrée STM250 Code : - -

b. Fenêtre ch parent DS90 Code : - -

c. Fenêtre ch sylvain DS90 Code : - -

d. Fenêtre ch gwen DS90 Code : - -

e. Fenêtre ch auré DS90 Code : - -

f. Porte Fen Salon STM250 Code : - -

g. Porte Fen SàM STM250 Code : - -

h. Fenêtre cuisine DS90 Code : - -

i. Porte Fen cuisine STM250 Code : - -

j. Porte cuisine DS90 Code : - -

k. Porte Terrasse STM250 Code : - -

l. Fenêtre Wagon-lit DS90 Code : - -

m. Porte garage DS90 Code : - -

n. Détecteur de fumée FGSS001 Code : - -

o .Détecteur d'inondation FGFS001 Code : - -

2.5 Les télécommandes

a. Interrupteurs muraux X10 SS13 Code : - -

b. Télécommande bene A KR21 Code : - -

c. Télécommande stef A KR21 Code : - -

d. Télécommande confort DI-O Code : - -

3. Les variables

3.1 Principes des variables

Pour gérer les comportements attendus, il est nécessaire de mémoriser certaines informations dans la Zibase. Les variables le permettent.

- 3.1.1 Variables V…

Ces variables sont accessibles pour stocker des valeurs librement

  • Variables V0 à V14 : pour stocker des valeurs, volatiles, remises à 0 à chaque initialisation.

  • Variables V15 à V31 : sauvegardées

- 3.1.2 Variable I…

Ces variables sont accessibles surtout pour lire les valeurs des sondes, capteurs, actionneurs.

  • Variables I0 à I4 : utilisées pour fournir les informations lues sur une sonde ou capteur

  • Variables I5 à I6 : ???

  • Variables I17 à I19 : raison du déclenchement pour une source multiple d’action : I17: type, I18: MSB ID, I19: LSB ID.

  • Variables I10-I41 : disponibilité pour le calculateur des états des actionneurs

- 3.1.3 Variables S…

Ces variables sont des variables systèmes et sont accessibles pour lire certaines valeurs gérées par la Zibase. Attention, a priori ne pas écrire dans ces variables !

  • Variables S : variables systèmes

  • Variable S4 : Variable indiquant le jour en cours (1 à 31)

  • Variable S5 : variables indiquant le mois en cours (1 à 12)

  • Variable S10 : État "jour" = 1 ou "nuit" = 0

  • Variable S13 : État du système d'alarme d'instance 0 (0:Off , <>0:Armé)

  • Variable S14 : État du système d'alarme d'instance 1 ETC...

Note : Il y a aussi les calendriers variables.

Note 2 : dans Actions->Calculer, mise à disposition de l’affichage des variables dans le suivi des activités à des fins de debug, à ne pas laisser !

3.2 Identification des variables I17 à I19 pour un capteur

Lors d’une action déclenchée par une source multiple de capteurs, il peut être utile de savoir lequel a déclenché l’action.

Il suffit simplement de créer un scénario de test qui sera déclenché par le module pour lequel on souhaite obtenir les valeurs de I17, I18 et I19, ces variables stockant la raison du déclenchement pour une source multiple d’action : I17: type, I18: MSB ID, I19: LSB ID.

Et le suivi des activité avec le mode debug nous donne les variables.

3.3 Spécification des variables

Dans mon cas les variables définies pour gérer la maison sont les suivantes :

Pour les fonctionnalités de surveillance et de simulation de présence

V18 : pour savoir si la maison est sous surveillance ou non : 1 = surveillance

V19 : pour savoir si la maison est occupée ou non : 1 = présence

V20 : pour savoir si le portail est ouvert : 1 = ouvert

S10 : pour savoir s’il fait jour ou nuit : 1 = jour

Pour les sondes, mémoriser les valeurs et gérer une éventuelle alarme

V0 : pour stocker la valeur de la température chambre Sylvain

V1 : pour stocker la valeur de la température chambre Gwenaëlle

V2 : pour stocker la valeur de la température chambre Auréliane

V3 : pour stocker la valeur de la température salle-salon

V4 : pour stocker la valeur de la température du congélateur

V5 : pour stocker la valeur de la température de la piscine (en degré =>/10 !)

V6 : pour stocker la valeur de la température extérieure (en degré =>/10 !)

V7 : pour stocker la valeur de la température haut ballon solaire (en degré =>/10 !)

V8 : pour stocker la valeur de la température basse ballon solaire (en degré =>/10 !)

V9 :

V10 :

V11 :

V12 : pour stocker la valeur d’indice UV

V14 : pour stocker l’humidité

V15 : consigne température jour

V16 : consigne température nuit

V45 : pour stocker la valeur régissant les conditions idéales

V52 : ticket T°C salle au dessus de 18°C

V53 : ticket T°C salle en dessous de 17°C

Pour suivre la consommation de courant et mémoriser une coupure

V13 : variable pour stocker la consommation de courant

V17 : variable pour mémoriser une coupure de courant

Pour gérer l’état des piles et batteries

V46 : variable pour mémoriser l’état des piles des capteurs de porte

V47 : variable pour mémoriser la valeur I/O d’un capteur

Note : dans Actions->Calculer, il est possible d’activer la mise à disposition de

l’affichage des variables dans le suivi des activités à des fins de debug, à ne pas

laisser !

Voilà pour la partie documentation, nous verrons l'installation et la configuration dans un article à venir.
Repost 0
Published by stef & bene
commenter cet article
5 janvier 2015 1 05 /01 /janvier /2015 20:46

Mes premiers pas dans la domotique sont relativement récents. Travaillant dans l’informatique au quotidien et nouveau propriétaire d’une maison , cela faisait longtemps que je songeais à mettre en place une solution me permettant de faciliter certains gestes domestiques du quotidien, mais aussi histoire de me constituer un fabuleux terrain de jeu. C’est ce que je vais essayer de vous présenter ci-dessous.

Voici la présentation d'une installation dont j'aimerai disposer dont les 3 objectifs principaux sont:

  • Réaliser des économies dénergie grâce à un contrôle et une gestion intelligente du solaire, du chauffage, de l’éclairage et de l'arrosage.

  • Automatiser certaines fonctions (Volets roulants, arrosage du jardin, porte de garage) pour augmenter le confort. (Tout en conservant une simplicité d’utilisation pour les occupants)

  • Améliorer l’aspect sécurité à la maison (A la fois pour nos biens mais aussi pour les occupants) avec détecteur de fumée, de coupure de courant, de fuite d'eau... etc.

  • Sécurisé la maison par des détecteurs de présence, des capteurs d'ouverture, des caméras ….

Il y a plusieurs mois, lorsque j’ai réellement décidé de me lancer dans cet univers, il me fallait définir une solution et surtout quel allait être l’organe central. Après de multiples recherches, de forums parcourus, mon choix s’est porté sur la Zibase. Ce qui m’a plu en elle c’est son côté autonome. Il me fallait une « box », indépendante, connectée sur mon réseau local et non pas une solution tributaire d’un PC allumé en permanence. Ensuite, en tant que box, sa faculté à échanger avec de nombreux protocoles était un avantage certain pour moi qui découvrait ce que voulaient dire les mots X10, Z-Wave, X2D, etc … et qui ne savait pas en quoi mon installation serait équipée. Enfin, l’engouement des gens sur les forums, pour tenter d’en acquérir une me laissait croire qu’il s’agissait là d’un produit plutôt prometteur …en plus c'est Français...

Le principale protocole de communication retenu pour la communication entre le serveur domotique et les différents modules qui constituent cette installation est le Z-Wave. D’autres protocoles viennent compléter l’installation,dont le but recherché était d’être la plus ouverte possible. Notamment un réseau 1-Wire pour les températures, et de nombreux échanges sur le réseau local (via des requêtes http entre les différents éléments connectés au réseau, dont ma carte IPX800 pour l'arrosage). Les aspects maintenance, mise à jour, possibilité d’évolution et pérennité n'ont pas étés négligés.

Interfaces utilisateur

Tous les interrupteurs fonctionnent de la même façon que dans une maison traditionnelle (même en cas de problème sur le serveur domotique) de plus des télécommandes, tablette tactile, smartphone ou PC peuvent être utilisés pour contrôler notre maison même à distance et en toute sécurité.

Les solutions misent en place :

Pour être intelligente la maison à besoin de connaître ou de recevoir un certain nombre d’information. Ces informations sont issue de différents capteurs, détecteurs et autres systèmes de mesure qui lui permettront soit de nous informer , soit de déclencher des actions définies si elle a été programmée pour cela, ou encore d'enregistrer certaines données pour pouvoir ensuite les analyser. (Courbes de température ou graphiques de consommation)

Le fonctionnement de la maison:

Le deuxième aspect qui fait que l’on parle de maison intelligente, peut se représenter par les actions que la maison sera capable de réaliser. Dans notre cas elle dispose d’un certain nombre d’actionneurs qui lui permettront d’agir sur certains éléments, tel que VMC, l'eau chaude solaire, chauffage, volets … etc .

La maison peut agir sur tout les éclairages (intérieurs et extérieurs), sur les volets roulants, ou la porte du garage, sur les TV, ou la radio, sur le chauffage, mais surtout, elle est capable de nous fournir certaines informations sûre de ce qui ce passe (par exemple ce que nous consommons comme énergie), elle nous prévient de ce qu’elle fait ou nous conseille par rapport à ce qu’il serait bien de faire ! Dans tout les cas on reste libre de suivre les recommandations ou de continuer a faire comme l’on veux !

La dernière partie qui fait l’intelligence de la maison est l’ensemble des règles ou des instructions que l’on va lui indiquer et dans quelles circonstances elle devra faire ceci ou cela.

Pour illustrer simplement l'ensemble de ces fonctions, on peut prendre une journée type et voir a quel moment la maison intervient et de quelle manière.

Une journée Type

00H01

  • Le travail de la maison commence avant même que ses occupants soient réveillés puisqu'elle vérifie dans le calendrier si la journée qui démarre est une journée de semaine ou WE et si c’est un jour de congé ou de travail.

02H00

  • En automne et au printemps, si le chauffage du ballon solaire doit être mis en service (consigne inférieur à une valeur donnée), il sera mis en route avant 7h du matin pour avoir de l'eau chaude au réveil, puis coupé automatiquement, puis le soir , il sera remis en route, si le soleil n'a pas suffisamment réchauffé le ballon, avant que les occupants de la maison prennent leur douche...

  • Ceci a condition qu’il y ait suffisamment d’inertie pour avoir une température confortable dans chaque pièce au moment du réveil, en revanche, si la nuit a été froide et que la température des pièces n’est pas suffisante alors le chauffage par le poêle à granules démarrera jusqu'à ce que la température soit confortable.

  • La maison en profite pour mettre en route les machines à laver, et éventuellement le sèche linge.

07H00

  • Quelques minutes avant le réveille de la première personne, un léger éclairage d’ambiance (Bleu) s’allume dans le séjour.

  • L’éclairage de la cuisine sera tamiser pour ne pas subir un éclairage trop agressif au réveil.

  • Une fois que tout le monde est debout, la radio se met en route pour écouter les infos et un peu de musique

  • Tout le monde se prépare, mais entre temps le soleil c’est levée et les volets se sont ouverts.

08H10

  • Un petit message de rappel, indique qu’il reste peu de temps avant le départ à l’école et la maison en profite pour ouvrir le portail.

08H15

  • C’est le moment du départ, la radio et tout les éclairages se coupent, tout le monde s’en va.

  • La maison se met sous alarme .

08H30

  • Le chauffage baisse légèrement, afin de réaliser des économie.

  • Dans la mâtiné, si les fenêtres sont ouvertes pour aérer les pièces et que le chauffage était en route, il est instantanément coupé. Il sera remis en route plus tard quand la fenêtre sera refermée.

  • Par contre, si la fenêtre reste ouverte trop longtemps, que la température extérieure est basse, au risque de faire baisser trop fortement la température intérieure, un message de rappel nous l’indique et nous conseil de penser à refermer la fenêtre.

Le même principe est appliqué aux éclairages, Même si on leur répète régulièrement, les enfants ont tendance à ne jamais éteindre les lumières derrière eux. Plutôt que d’éteindre pour eux, il y a un message vocal qui leur signal l’oubli et leur rappel qu’il faut éteindre les lumières. Si malgré ce message la lumière n’a pas été éteinte au bout d’un certain temps alors le système décide tout de même d'éteindre pour éviter le gaspillage.

  • Évidemment cette fonction est suspendue le soir, afin de pouvoir utiliser normalement la lumière lorsqu’il fait sombre.

Et oui, la domotique peut aussi nous sensibiliser (enfants et adultes) a toutes les formes de gaspillage énergétique. Même si la plupart d’entre nous connaissons les gestes de bon sens qu’il convient de faire ou ne pas faire, il arrive parfois que l’on soit un peu moins vigilant et que l'on oubli occasionnellement de faire ce qu'il faudrait. Nous ne somme pas des machines et il est normal de ne pas faire systématiquement toujours la même chose. La domotique permet justement de palier à ces oublis, de garder un esprit libre et tranquille mais d’apporter un réel confort supplémentaire.

10H00

  • Lorsqu’on est absent, que le soleil brille, et qu'on est en hiver, les volets du sud s'ouvrent afin d'emmagasiner quelques calories gratuites...en plus des panneaux solaires.

13H10

  • La journée se passe et la maison continu de suivre l’évolution des températures extérieures et intérieures pour savoir s’il faut remettre un petit peu de chauffage, ou s’il est préférable d’attendre que la tarification repasse en heure creuse, pour le chauffage électrique (par exemple).

17H00

  • La famille va rentrer , il faut remonter un petit peu le chauffage, en fonction de la saison, mise en route du poêle à granulés ou de la résistance électrique....

18H00

  • Tout le monde est maintenant rentrée à la maison et profite d’une agréable soirée, certains regardent la télévision d’autres sont sur Internet ou jouent à la console de jeu, le repas est en train de se préparer…. Pendant ce temps la maison continue à enregistrer la consommation électrique des appareils qu'elle surveille, elle vérifie que des lumières ne restent pas allumées inutilement et continue à contrôler le chauffage.

  • Entre temps, le soleil c’est couché et les volets se sont fermés pour conserver la chaleur à l’intérieur.

20H30

  • Les enfants sont maintenant couchés, une veilleuse leur permet de lire un instant avant de s'endormir. Elle s'éteindra dans une demi heure.

  • Les parents se retrouvent pour discuter ou regarder la télé, la maison à tamisé l’éclairage du séjour pour créer une ambiance agréable.

23h00

  • Tout le monde va se coucher. Les lumières sont éteintes et certaines prises électriques se coupent complètement pour éviter que des appareils restent en veille inutilement

  • Plus tard dans la nuit, si un enfant se lève pour aller aux toilettes, il sera en toute sécurité, l’éclairage du couloir s’allumera pour éviter qu’il ne réveille ses parents, puis tout s’éteindra une fois de retour au lit.

  • L'été, l'arrosage de la pelouse se met en route, en fonction, du taux d'humidité et des précipitations des derniers 48 heures.

23H59

  • Alors que tout le monde dort paisiblement, la maison recommence un nouveau cycle, elle analysera une fois encore toutes les infos qu’elle possède, mettra à jour ses statistiques de consommation, fournira des graphiques ou toutes autres infos qui pourront vous être utile.

00H00

  • C'est le Week-end qui commence, l'occasion pour la maison de modifier ses règles pour s'adapter au mode de vie de ses occupants. De continuer à améliorer votre confort, votre sécurité, votre bien être et vous aidera à réduire votre consommation d’énergie.

Ceci n'est qu'un exemple, à vous d'ajuster à votre mode de vie.

Voilà une partie de ce que peut faire la domotique , le prochain article parlera de notre installation.

Repost 0
Published by stef & bene - dans Domotique
commenter cet article
19 décembre 2014 5 19 /12 /décembre /2014 22:16

Construire une maison basse consommation sans économiser son eau serait tout de même dommage. Autant aller au bout de la démarche écologique et éco-responsable. C'est pourquoi nous avons décidé de récupérer l'eau de pluie dans une citerne.

L'installation d'une cuve de récupération d'eaux de pluie est une alternative intéressante aux puits. La qualité de l'eau de pluie issue d'une citerne est généralement plus sûre que celle provenant de la nappe phréatique sous votre logement. De plus l'installation d'une telle cuve est une opération « civique » dans la mesure où elle fera office de rétention d'eau pendant les gros orages et PARTICIPERA à la limitation des inondations...

Le principe est simple. On utilise la capacité de la maison à récupérer de l’eau de pluie. Suivant les régions et les types de maison, les systèmes de récupération d’eau vont fortement varier. Ainsi comme en Belgique où les citernes d'eau de pluie sont devenues obligatoires si l'on souhaite obtenir son permis de construire pour une construction neuve, de plus en plus de personnes intègrent des systèmes de récupération lors de la construction de leur maison en installant des cuves totalement enterrées. Ces cuves, totalement invisibles à l’œil nu, fournissent les mêmes atouts que les cuves extérieures, elles ont donc l’avantage de ne pas dénaturer votre jardin/terrain. Ceci dit, pour les petits budgets, une cuve eau de pluie d’extérieure moins onéreuse et plus simple d’installation peut également être cachée dans un petit coin du jardin.

Dire qu'en Gironde nous n'avons pas assez d'eau est naturellement faux (voir pluviométrie sur le site de Meteo France).

Et oui, il pleut plus en Gironde avec une moyenne de 980 l/m2/an que dans le Pas De Calais 660 l/m2/an.

Les systèmes de récupération eau de pluie peuvent être installés uniquement pour arroser le jardin, nettoyer la voiture mais ils peuvent également être reliés aux canalisations de la maison pour un certain type de consommation ( chasse d'eau, lave linge). L’utilisation de cette eau dite « récupérée » n'empêche pas de se brancher au réseau public traditionnel. Un simple système de vanne manuelle avec clapet anti-retour (obligatoire) ou même automatique permet de switcher entre les deux types de source d’eau.

Capacité de la cuve

Voici la consommation moyenne d'une famille de 5 personnes.

Wc économe : 44 m3/an

Wc standard : 75 m3/an

Machine à laver classe A : 14 m3/an

Machine à laver classe c : 22 m3/an

Jardin (mixte pelouse- potager) : 60l/m2/an

Pour le calcul...

WC économe : 24 Litres x Nbre personne x 365

Machine à laver moyenne : 10 Nbre personne x 365

Pour notre projet

(24x5x365)+(60x1000)+(10x5x365)=122050 litres env 122 m3/an

Multiplier ce chiffre par 0,08 (pour avoir une autonomie l'été d'environs 29 jours, 365X 0,08=29,2 J) et l'on obtient 9,76 m3

Nous avons cherché une ou deux cuves, en béton, en PEHD etc... pour atteindre la capacité d'environ 10 000 litres, à un coût raisonnable. Peine perdu, malgré tout ce que l'on peut entendre ou lire, l'achat d'une cuve de récupération d'eau de pluie dans le commerce n'est pas rentable à cour terme ( encore marginal, comme c'est une tendance écolo, à la mode et peu répandu, les fournisseurs en profite...). Pour une installation simple, un coût modéré et un retour sur investissement rapide, nous allons la construire en béton et blocs à bancher, beaucoup moins chère qu'une citerne chez un revendeur spécialisé.

Elle fera environs 10m3 pour avoir une marge de sécurité, en sachant qu'il est souhaitable, au moins une fois par an que l'eau de surface de la cuve (une pellicule gras se forme en surface), s'évacue via le trop-plein. Afin de connaître la possibilité d'un trop plein, il faut calculer la capacité de récupération du toit.

Pour notre projet :

280 m2 x 0,75 (coeff d'écoulement) x 0,9 ( coeff de filtre) * 980 mm (moyenne de précipitation en gironde) x 0,08 ( autonomie de 29 jours) = 14 m3 donc supérieur au volume de stockage.

Donc, nous commençons par le raccordement des puisards, par des tuyaux de diamètre 100, en respectant une pente, ici nous avons mis 1 cm par mètre.

Début des travaux

Début des travaux

Un peu de mécanique pour nous aider

Un peu de mécanique pour nous aider

La citerne de récupération d’eau de pluie
tant qu'à faire, ne rien oublier ...

tant qu'à faire, ne rien oublier ...

La citerne de récupération d’eau de pluie

Nous creusons la fosse sur une profondeur de 1,40m. Nous ne pouvons pas descendre plus bas car il y a une couche très, très consistant, cailloux amalgamés ensemble genre lave.. Je recalcule alors les dimensions de ma cuve, elle fera intérieure 4,10m x2,1m x1,20m de haut.

Le trou

Le trou

Vive la mécanisation...

Vive la mécanisation...

Juste pour la photo

Juste pour la photo

Mais ça ne dure pas... pas d'endurance ces jeunes.!!!

Mais ça ne dure pas... pas d'endurance ces jeunes.!!!

Madame... pas mieux! Il faut dire qu'il faisait chaud ce jour là...

Madame... pas mieux! Il faut dire qu'il faisait chaud ce jour là...

Nous en profitons d'avoir un engin, pour étaler ce tas de terre et aménager un peu l'extérieur.

Nous en profitons d'avoir un engin, pour étaler ce tas de terre et aménager un peu l'extérieur.

Nous creusons pour installer un regard pour pouvoir vider la cuve de récupération...

Nous creusons pour installer un regard pour pouvoir vider la cuve de récupération...

La citerne de récupération d’eau de pluie

Après avoir posé le treillis soudé et les fers d'attente pour les murs en blocs à bancher, nous avons coulé le radié de 15 cm en béton dosé à 400 Kg /m3 de ciment avec additif ( SIKA) pour l'étanchéité.

Une fois fini, vidé des eaux de pluie.... et nettoyage de la boue.

Pose des blocs à bancher avec 2 fer de 10 à chaque rang + 2 fer de 10 dans chaque alvéole, ceci afin de consolider l'ensemble.

Pose des blocs à bancher avec 2 fer de 10 à chaque rang + 2 fer de 10 dans chaque alvéole, ceci afin de consolider l'ensemble.

Ça prend forme...

Ça prend forme...

La citerne de récupération d’eau de pluie
Enduit  de ciment dosé à 400Kg/M3 avec additif  pour l'étanchéité.

Enduit de ciment dosé à 400Kg/M3 avec additif pour l'étanchéité.

Arrivage de la dalle en poutrelles-hourdis.

Arrivage de la dalle en poutrelles-hourdis.

Pose des  poutrelles-hourdis.

Pose des poutrelles-hourdis.

Vous pouvez voir les fers en attente de reprise pour la dalle...

Vous pouvez voir les fers en attente de reprise pour la dalle...

Coulage du béton

Coulage du béton

Construire une cuve est bien, encore faut-il la raccorder ...pour cela, nous utilisons un groupe sur-presseur

Principe du groupe sur-presseur

Pour acheminer l'eau d'une cuve à eau de pluie ou d'un puits vers les points de consommation, il est nécessaire d'avoir un groupe surpresseur ( afin de réguler la mise en route de la pompe, et ainsi l'économiser) dont les éléments principaux sont la pompe, le contact manométrique et le vase d'expansion.

Composition du groupe sur-presseur

  • Le vase d'expansion est un réservoir contenant une vessie d'air sous pression qui permet d'assurer un "tampon de pression" servant à diminuer le nombre d'arrêts/redémarrages de la pompe. Un vase d'une contenance de 50 litres est un bon compromis.

  • Le contact manométrique sert à arrêter la pompe quand la pression de service est atteinte (et la remettre en marche quand la pression est devenue trop basse).

  • Le filtre à cartouche sert à stopper les impuretés résiduelles présentes dans la cuve ou le puits

La citerne de récupération d’eau de pluie

Pour régler la pression de service, il suffit de tarer la tension du ressort du contact manométrique. Faites plusieurs essais en faisant couler de l'eau utilisant le circuit de cette pompe.

Pour éviter un trop fort travail de la pompe, choisir une pression de service assez basse (typiquement 2,5 bars). Cette pression doit cependant être revue à la hausse si des points de consommation sont situés à une hauteur de plus de 10 m au dessus du niveau de la pompe.

La pression de la vessie d'air du vase d'expansion doit être légèrement plus basse (0,3 bars) que la pression de service (réglée sur le contact manométrique).

Pour régler cette pression, localisez la valve de type "schrader" (identique à celles des roues de voitures ou des VTT) du vase d'expansion. Utilisez un manomètre pour vérifier cette pression et le cas échéant dégonfler ou gonfler la vessie.

Repost 0
Published by stef & bene - dans Assainissement
commenter cet article
4 décembre 2014 4 04 /12 /décembre /2014 20:14

         Après un long moment de silence, le blog repart pour la suite de l'aventure.

Pour vous faire saliver, voici un échantillons des futurs articles: Après l'assainissement, il y aura la cuve de récupération d'eau de pluie, quelques aménagements extérieurs, puis la domotique (un vaste sujet) etc ...

 

Mais revenons à nos moutons, l'assainissement, pas aussi simple qu'on pourrait le croire, en effet, le SPANC (Service Publique d'Assainissement Non Colective, un grand mot pour des incompétants notoires, en effet, je pensais que SERVICE PUBLIQUE voulait dire aider, ce qui fut le contraire ...mais c'est hors sujet).

 

           Les réserves en eau potable sont limitées, précieuses et doivent être préservées pour nos descendant. Les eaux usées non traitées constituent une source de pollution non négligeable.

 

           L'assainissement non collectif est une solution viable pour les habitats ruraux car il permet de traiter leseffluents avant rejet dans le milieu naturel. Un assainissement non collectif conforme s'insère sans souci dans le cercle vertueux de l'eau et contribue à son niveau à la préservation de l'environnement.

           En 2011, 13 millions de Français vivant en milieu rural ou à la périphérie d’une ville ne sont pas raccordés à un réseau de traitement collectif des eaux usées, soit un français sur cinq. Ces habitants produisent quotidiennement 150 à 200 litres d’eaux usées qui doivent être traités par un autre système, l’assainissement non collectif (l'ANC), avant d’être rejetés dans le milieu naturel. Ses eaux usées sont soit rejetées en l’état dans le milieu naturel, soit mal traitées par un dispositif non conforme voire défectueux ou très rarement traitées par un système d’assainissement approprié répondant aux normes en vigueur.

          Sous l’impulsion de directives européennes, la France a adopté depuis 1992 plusieurs lois et arrêtés pour inciter les particuliers à s’équiper d’installations efficaces et aux normes avant 2016.

 

Le traitement

          Précédé ou non par un pré filtre, le traitement permet d’épurer dans un sol naturel ou reconstitué les effluents pré-traités et d’évacuer ceux traités. Au cours de son infiltration, la matière organique est oxydée par des bactéries aérobies, les ions ammonium (NH4+) sont transformés en nitrates (NO3-) par des bactéries aérobies autotrophes. Les MES contenant des germes seront retenues mécaniquement et dégradées biologiquement. Les eaux traitées sont en général évacuées dans le sol (entre la surface et le substratum), mais elles peuvent aussi être dirigées vers le sol superficiel (au dessus de 1 m de profondeur) ou vers un exutoire (lac, ru, fossé, etc.). Il existe trois grands types de dispositifs de traitement :

- Les filières classiques

- Les filières compactes

- Les micro-stations

 

          Chaque dispositif a sa spécialité, ses avantages et ses inconvénients qui lui sont propres. Il est important de bien les connaître pour faire le choix le plus approprié à la situation rencontrée.

 

 

Les filières classiques

          Répertoriées dans le DTU 64-1, six filières d’ANC classiques se distinguent par leur mode d’épuration et de dispersion dans le sol. Pour faire le choix de la filière, il est judicieux de prendre en compte différents paramètres comme les contraintes parcellaires, les contraintes d’entretien, et la capacité de traitement. Les filières classiques ont besoin de peu d’entretien puisque seule la partie de prétraitement, bac dégraisseur et fosse toutes eaux, doit être vidangée. Le dispositif de traitement ne nécessite aucun entretien régulier contrairement aux filières compactes et micro-stations. L’une des plus grandes contraintes de terrain est la capacité d’infiltration du sol.

Bien évidemment, la surface nécessaire pour l’installation d’ANC varie proportionnellement avec le nombre de pièces principales. Les six filières classiques sont les tranchées d’épandage à faible profondeur, le lit d’épandage à faible profondeur, le filtre à sable vertical non drainé, le filtre à sable vertical drainé, le lit filtrant drainé à flux horizontal et le tertre d’infiltration.

 

Les filières compactes

          Les filières compactes sont une solution alternative préconisée lorsque la surface disponible pour l'assainissement est trop faible et/ou que le sol en place est insuffisamment perméable ou affecté par des engorgements d'eau. Afin de réglementer les produits fournis par les industriels, des procédures d’homologation et d’agrément ont été mises en place par le Ministère de l’Écologie, de l’Énergie, du Développement Durable et de la Mer (MEEDDM). Les agréments ont été publiés au Journal Officiel du 9 et 30 juillet 2010. Quatre filtres compacts ont été agréés avec les performances suivantes :

- MES (mg/L) < 30 mg/L;

- DBO5 (mg-O2/L) < 35 mg/L.

Il s'agit de COMPACT'O 4ST2, de SEPTODIFFUSEUR SD 14 et plus, de EPURFIX CP EPURFLO, Filtre à massif de zéolithe.

 

Les microstations

          Les microstations peuvent être séparées selon leur mode de fonctionnement en deux groupes :

 

  • Les filières à boues activées apportent de l’oxygène avec un compresseur à une biomasse laissée libre dans des cuves. L’épuration des eaux usées est assurée par des micro-organismes maintenus en mélange intime avec les effluents.

  • Les filières à cultures fixées immergées fournissent de l’oxygène à une biomasse accrochée à un support avec un compresseur. L’épuration des eaux usées est réalisée par des bactéries qui se développent sur un support.

 

          Il s'agit pour les boues activées de TROPAZE T5, ACTIBLOC 2500,PURESTATION ET INNO-CLEAN EW4pour les cultures fixées de BIONEST PE-5, BIOFRANCE, BIOREACTION SYSTEM, MONOCUVE T6, OXIFIX, DELPHIN COMPAC, SIMBIOS E4EH et BIODISC BA

 

          Notre commune, en ce qui concerne l'eau et le traitement de celle-ci dépend de la LYONNAISE DES EAUX et celle-ci préconise une fosse toutes eaux plus un épandage classique, ce qui au total couvre une grande superficie (environ 100 m2 , car on ne peut pas être à moins de 5m des arbres, ou de l'habitation ) . Comme il était prévu de mettre tout ça derrière la maison, ça nous grève une bonne partie du terrain, surtout que le terrain n'est pas absorbant... sol argileux, ce qui ne nous enchante guère ( projet d'une piscine).

          Aujourd'hui nous nous somme décidé pour une solution compacte, la superficie nécessaire n'est que de 16 m2et de plus l'eau semble mieux traitée. Apparemment les micro-stations ne sont pas acceptées par toutes les SPANC ou mairies sous prétexte qu'aucune n'est aux normes françaises...elles sont pourtant, en tous cas sur les descriptifs, aux normes européennes qui normalement sont applicables en France depuis juillet  2008 !

         Nous recherchons le système BIOROCK ou plutôt une société susceptible de nous la poser en gironde, et espérons convaincre les autorités.

          Puis nous avons comparé TROIS microstations, PURESTATION, ECOFLO et EPURFIX. PURESTATION nous semble la mieux en ce qui concerne la consommation électrique, plus petite surface a creuser … à voir.

          Après calcul des consommations électrique , profondeur du trou (nous avons à 1m40 de la roche très compact, et pour la Purestation il nous faut descendre à 1m67) donc ce sera ECOFLO.

 

Dépôt de permis d'ANC auprès de la LYONNAISE DES EAUX et acceptation de de celui-ci, après maintes explications, schémats ... (ouff, ce n'était pas gagné).

 

 

Vu que l'on est pas pressé par le temps, le terrassement se fera à la main, de temps en temps...

 

          20131117_151744.jpg

 

     

Après huit mois de farmiente, vélo et autre (creusage du trou...) Arrivée des cuves... une fosse toutes eaux et la micro-station

 

           20141122 080758

 

 

Installation des cuves, raccordement et vérification de la pente

          20141122 114148

 

 

Lit de mélange sable-ciment sec pour une bonne assise et ancrage (vu que l'on a de l'argile, en automne, le niveau d'eau peut monter dans ce trou, je préfère assurer que de voir un jour, les cuves sortirent de terre)

Installation du regard de prélèvement (obligatoire) et station de relevage.

 

           20141122 162719

 

Ce que vous voyez sur les cotés de la micro-station et un mélange sable ciment dosé à 200kg/m3 déposé sur des tapis caoutchouc, eux même mis sur des tube d'acier traversant de par en par la cuve afin d'eviter le soulèvement de celle-ci, si l'eau venait à monter. La cuve ne pesant que 280 Kg pour une surface de 4,2 m2, 15cm d'eau suffirait à la soulever... sans remblais.

           20141122 162728

 

Après remplissage d'eau de la fosse sceptique, mise en route de la pompe de relevage, essais et vérification

 

 

Presque la fin, ne reste plus qu'à combler de terre...

 

           20141130 144644

 

Une fois terminé ...

Une fois terminé ...

Repost 0
Published by stef & bene - dans Assainissement
commenter cet article
6 mars 2014 4 06 /03 /mars /2014 23:07

Avec un peu de retard mais bon ….

 

Voilà, Monsieur de Consuel est passé. Il a regardé l’installation, bien regardé même plus... Il a regardé toutes les terres, les disjoncteurs, les différentiels, mesuré la distance entre les points d'eau et diverses points électrique comme le miroir éclairant de la salle de bain etc etc... Il est parti comme il est arrivé, sans dire si c'est accepté ou pas... comme le permis de conduire !!!

 

Moins de cinq jours après, (c'est une machine bien réglé, le Consuel) nous avons reçus le précieux sésame (accepté), nous permettant de consommer à gogo les ampères fournis par le distributeur local d'électricité. Et oui, chez nous ce n'est pas EDF mais une régis ….

 

Téléphone et passage au bureau afin de finaliser le contrat, et là, surprise … ils ne retrouvent plus notre dossier !!! Et oui, nous avions demandé un compteur de chantier, qui a été installer, il y a presque deux ans, alors …. Je ne vous dit pas l'ordre qu'il y a dans cette régis ….Par contre, ils n'ont pas perdu le dossier de location d'un compteur de chantier (que nous n'avons jamais eu, car le compteur définitif à été installer pour , soit disant, gain de temps, surtout de l'argent pour eux) ni les factures de consommation, depuis deux ans !!

Après plusieurs appels téléphonique et visite au bureau, il faut mettre la pression, notre dossier est enfin retrouvé ( une semaine quand même ) Vu que nous ne demandons pas l'abonnement ' heures pleines heures creuses' (pas rentable pour nous) pas besoin que l'on soit là, il est juste nécessaire qu'ils passent le compteur de 3KVA à 9KVA, le contrat demandé.

 

Pendant ce temps, vu que c'était les vacances scolaire pour nous, nous en avons profité pour faire un peu la déco...

 

Notre douche a reçus sa parois de verre, histoire de ne pas éclabousser partout...

Notre chambre a vu ces quatre murs recevoir de la peinture, notre lit > une tête de lit , chevets, lampes ….

Une partie du dressing parental façonné...

Le mur thermique de la salle a reçu deux couche d'apprêt, une couche de tadelakt... restera une couche de protection...

Dressing de la chambre d'auréliane...

Divers bricole dans le garage, à droite à gauche, c'est fou ce qu'il y a comme finition à faire …..

 

Allez, nous vous avons fait quelques photos, pour ceux qui n'aime pas trop lire.... LoL

 

La paroi de douche

20140221 185315

 

la chambre parentale

20140221 185354

 

la deuxieme couche d'apprêt

20140221 185120

 

le dressing d'Auréliane

20140301 16.07.09

 

le dressing de monsieur

20140221 185332

 

La couche de tadelakt

20140301 16.02.41

 

Prochain article..... sûrement cette été, hé oui, je reprends le vélo, alors moins de temps pour la maison.....

 

 

 

Repost 0
Published by stef & bene - dans Aménagement intérieur
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de autoconstruction33.over-blog.com
  • Le blog de autoconstruction33.over-blog.com
  • : auto-construction d'une maison à ossature bois, en basse consommation, en Gironde avec puits canadien et VMC double-flux.
  • Contact

Recherche